Octavie d'Urville, tome 1 - Sous l'Ombre du Vampire d'Esther Brassac

Editions : Chat Noir
Collection : Féline
Autrice : Esther Brassac
Couverture : Miesis
Parution : Avril 2017
Quand on est une fée fantôme maigrichonne, de surcroît incapable de se dématérialiser avant 22 h 43, la vie n’est pas facile.
Quand, en plus, une naïade, tellement belle que c’en est choquant, a le toupet d’emménager dans un appartement adjacent au vôtre, les choses se gâtent.
Mais lorsque votre patron et ami, un vampire métamorphe au caractère de cochon, trouve le moyen de se volatiliser sans crier gare alors qu’il attend avec impatience un colis très spécial, là, ça devient franchement invivable.
Octavie d’Urville, la fée fantôme la plus complexée de Londres, est bien décidée à enquêter sur sa disparition. Heureusement, Gloria, sa meilleure amie, et Clyde, démon schizophrène, vont la soutenir.
C’est alors que, submergée par les problèmes à ne plus savoir où donner de la tête, la vie décide de mettre sur sa route un charmant rouquin aux yeux verts qui ne laissera pas notre détective débutante indifférente.


Le nouveau d’Esther Brassac. J’avais adoré ses deux premiers romans : La nuit des cœurs froids et Par la grâce des sans noms. A lire !
En ce moment, j’ai besoin de lecture détente. Quoi de mieux Octavie d’Urville ? Heureusement que j’ai eu du nez, sinon j’aurais été mal avec ma détente. xD

Octavie est une fée fantôme. Sympa le mixte ?! J’avais hâte de découvrir ce roman et surtout l’univers. Il est très intéressant et j’adore ses particularités. Donc Octavie va voir sa vie chambouler entre plusieurs événements consécutifs et va devoir faire face avec ses amis.

Octavie est une femme complexée par sa maigreur. Elle n’a pas de forme donc ni seins ni cul. Je compatis un peu pour les seins. Octavie, certes j’ai des plus gros seins que toi mais je ne peux pas mettre certains magnifiques vêtements, car manque de seins. Oops je m’égare. Octavie est rigolote, naturelle, et mal dans sa peau. Vous l’aurez compris elle est obsédée par son poids et pas que. Un jeune homme l’attire. Mais que cache-t-il ? C’est aussi  une rêveuse, une romantique, parfois anxieuse.
Octavia est un personnage un peu déjantée. Nous sommes dans ses pensées puisque c’est elle qu’on suit, enfin c’est écrit à la première personne. Les autres personnages sont moins déjantés et « beaucoup plus sérieux ». xD Ça diminue la folie aiguë mais bon c’est tout de même à chaque page. Hi hi J’avais l’impression d’être dans son journal intime parfois. *rire*

Esther Brassac aime faire un univers qui lui est propre avec ses propres codes. Ça n’a pas raté dans Octavie d’Urville. Ce premier tome nous montre plusieurs créatures (enfin on les croise) particulières enfin surtout avec des caractéristiques particulières. Rien qu’avec notre héroïne fée fantôme, ça en jette. =D C’est un univers que nous connaissons mais avec des créatures originales qui ont des spécificités. J’en suis fan. Ce n’est pas tout, l’histoire va un peu tourner autour de ça. Un chouille.

Parlons un peu de l’histoire. Octavie va enquêter et se mettre aussi dans le pétrin. Curiosité oblige évidemment. C’est une histoire simple, pas prise de tête. On se laisse facilement embarquer par elle et notre héroïne. J’avoue que j’ai rien vu venir, je n’ai pas cherché d’ailleurs. Ce premier tome met les bases d’une histoire de fond. Elle est légère mais prenante. J’ai quelque peu flippé à un moment donné. C’est tout joyeux (grâce à Octavie aussi), avec une intrigue qui tient la route.
Ça commence doucement le temps que tout se mette en place puis on va de surprise en surprise. Il y a du mystère, du suspense et même de la peur (brrrrr). Je me suis perdue dans des explications au niveau des créatures mais heureusement que c’est expliqué plus tard.  Je n’avais pas compris mais c’était normal. HA HA !

Le récit est attractif. Parfois notre héroïne est un peu trop obsédée en pensant trop à son prince charmant mais ça passe facilement quand les événements s’enchaînent. Je levais tout de même les yeux en lisant. J’ai été agréablement surprise en commençant ma lecture. L’autrice Esther Brassac sort de son confort dans le style d’écriture. On retrouve un peu le même vocabulaire mais pas complètement puisque l’autrice s’adapte à son personnage. C’est très fluide et entraînant. On en voit pas les pages défilaient.

Pour les personnages, on en croise beaucoup. Octavie, évidemment. Gloria, la meilleure amie. Clyde, le démon schizophrène complètement exquis. Swann, son patron et ami. Belle, la voisine naïade mystérieuse. Et le fameux prince charmant, un rouquin qui est assez énigmatique. Je vous laisse la surprise pour les caractères. MOUHAHAHAHA !

Je suis fan de la couverture ! *-*


Ce premier tome nous plonge dans un univers avec ses particularités. Des personnages hauts en couleur et attachants. Une intrigue qui commence doucement et va de plus en plus vite en passant par des surprises. Une agréable lecture, exprès pour qu’on se détend.

Commentaires

  1. Ce livre m'a intrigué à sa sortie mais j'ai pas osé me lancer :/ visiblement, à tort ;) Je crois que cette ME veut ma peau :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux. ;) Je te comprends, ça m'arrive d'hésiter aussi. Vaut mieux attendre des avis. =P
      Cette ME est une des meilleures ! ♥

      Supprimer
    2. Je te fais confiance car visiblement, on a quelques goûts en commun :) C'est exactement ça ;) Par contre, j'ai pas vu beaucoup d'avis pour l'instant :/ mais bon, je ne suis pas pressée ;)
      Je ne la connais que depuis 1 an et demi mais c'est clair qu'elle est génial ! Il y a beaucoup de tentations ;)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy