Séduction Maudite, de Stéphane Soutoul

Editions : Pygmalion
Collection : ?
Auteur: Stéphane Soutoul
Couverture : Pygmalion - Tim Daniels/Arcangel Images
Parution : 26 Avril 2017

Journaliste audacieuse, Gabrielle Colleni ne vit que pour son métier. Jusqu’au jour où sa sœur trouve la mort dans d’étranges circonstances. Qui peut croire qu’il s’agit d’un accident ? Certainement pas celle que tous surnomment la « Fouineuse ».
Et son premier suspect n’est autre que le fiancé de sa cadette : Stanislas de Beaumiracle, riche, beau, célèbre… et malheureux en amour. Bel euphémisme puisque toutes les femmes de sa vie ont été victimes d’un sort funeste.
Si la police n’a jamais rien pu expliquer, la presse à scandales ne se lasse pas du « Séducteur maudit ».
Prête à tout pour découvrir la vérité, Gabrielle va devoir approcher Stanislas, mais aussi Mathis, l’énigmatique frère, tout en évitant les cadavres qui ont la fâcheuse manie de s’accumuler dans l’entourage des Beaumiracle…


Merci aux éditions Pygmalion ! =D

Gabrielle découvre que sa sœur est morte. On lui « ordonne » de ne rien faire mais, celle qu’on appelle la Fouineuse, veut absolument découvrir la vérité sur la mort de sa sœur, Laura. Son premier suspect est le fiancé de cette dernière, Stanislas de Beaumiracle. Qu’est-ce qui se cache dans les détours des coins du château Beaumiracle ? Quels secrets cachent les locataires de cette résidence ?

Le prologue nous plonge dans le bain. C’est vrai que le début est « piano piano » et que l’évolution de l’histoire se fait progressivement. Nous suivons Gabrielle et Mathis avec plaisir. On rentre petit à petit dans l’enquête. Qui a tué Laura ? Est-ce vraiment un meurtre ? Ou un simple accident ?
Ça se lit tellement facilement, qu’on ne sent pas les pages défiler tellement que c’est fluide (l’écriture) et prenant (l’histoire). N’empêche l’histoire avance à son rythme avec des petits détails, des petits moments qui nous intriguent et nous font questionner davantage. Qu’est-ce qui se passe dans ce château ? Petit à petit, sans qu’on se rende compte les personnages se dévoilent. Le mystère s’épaissit. J’étais complètement dedans et accro. On s’attache à ce petit monde sans oublier la question qui me tourmentait (qui a tué ? QU’EST-CE QU’IL SE PASSE BON SANG ?).

L’histoire est concentrée sur Gabrielle et Mathis, on voit leur évolution, leur caractère mais surtout leur réaction. Une relation explosive. Hi hi Parallèlement il y a une enquête où de temps en temps des événements mystérieux se passent, certains sont surprenants d’autres nous font avancer. Des secrets se révèlent également. Une romance pour pimenter le tout. J’avais souvent le sourire face aux caractères et aux personnalités ainsi qu’aux péripéties de Gabrielle. Elle va mettre à rude épreuve ses émotions, ses sentiments tout en faisant en sorte de ne pas se démasquer. Les langues se délient pour le meilleur et pour le pire. Une larme quand les choses plus sérieuses commencent. Haaan
Je me suis laissée emporter par les mots, les pages, le roman. Des informations se dévoilent par-ci par-là, le suspense est présent mais pas assez. On se doute qu’il va se passer quelque chose. L’histoire de l’enquête monte en crescendo. J’ai failli me faire avoir. J’ai deviné quelques éléments, enfin j’avais des doutes, j’ai pensé, puis petite surprise à la fin (La bleue que je suis !). N’empêche, c’est d’une logique après coup. Vous allez me dire comme tout et n’importe quoi. Pas faux, c’est juste des détails qui m’ont fait tilter, je ne les ai pas liés. Comme d’hab. 😜

J’ai beaucoup aimé ma lecture mais je ne suis pas complètement satisfaite. La seule chose que je reproche vraiment, c’est qu’il n’y a pas de frayeur au dénouement. Peut-être que je m’attendais à autre chose mais là, limite nada. Je voulais savoir si ils allaient sans sortir néanmoins il manque le frisson.  Ça m’a d’ailleurs un peu cassé ma lecture. Heureusement que c’était vers la fin. 😜 Avec un peu plus de suspens aussi. Même si je n’ai pas vu venir beaucoup d’éléments.

Les personnages, y en a. BOUYA.
Gabrielle est une jeune femme au tempérament bien trempé mais qui doit se museler pour ne pas se dévoiler. Elle va se mettre à douter sans pour autant perdre ses objectifs mais surtout sa personnalité. Elle est pragmatique néanmoins une tension grandit en elle et en même temps ses sentiments, ses émotions vont lui faire davantage se poser des questions.
Mathis est un jeune homme bien mystérieux, bien énigmatique qui va devoir se trouver mais surtout faire face à son passé et se libérer de ses chaînes.
Stanislas, celui-là. GRAAA. 👿 Ouais, je sais ce n’est pas très constructif. C’est juste que j’étais à la fois intriguée par lui et également il m’insupportait un peu. Monsieur je fais limite ce que je veux, un air je m’en foutisme de certaines choses et devrait se poser des questions. Petit con. Oops. Ah oui, on dirait un poète ? Casanova, un beau parleur ambulant. J’avais souvent le sourire. Il est assez énigmatique. J’aimerai bien gratter sous la couche et ne pas voir que la surface. Je parle de la personnalité hein ! Tsss je vous vois venir.  Pitié pas le tssss.
Y en a d’autres qu’on apprécie et d’autres moyennement. =) Certains tu as envie d’en apprendre plus sur eux, d’autres des petites envies de meurtre se perdent.

J’aime toujours autant l’écriture de Stéphane Soutoul. J’ai l’impression que l’auteur est de plus en plus à l’aise en écrivant.  C’est un livre qui se dévore tant pour l’écrit fluide que l’histoire montant en crescendo. En lisant, je me serai crue dans une série ou un film. C’est la sensation que j’ai eu en tout cas. On mange le roman.

J’aurais aimé avoir à la fin la discussion entre Gabrielle et ses parents (ceux-là j’vous jure grrr. Fin’ le padre). Hi hi


C’est un roman qui se lit très facilement qui mêle la romance et le suspense même si ce dernier est un peu moins prononcé pour moi. Néanmoins, il y a du mystère tout au long de l’histoire et plusieurs interrogations. Des événements qu’on ne voit pas venir et un récit où on devient facilement accro !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Palimpsestes, T1 - Impressionnisme de Emmanuelle Nuncq

Interview de Georgia Caldera

Effroyable porcelaine, de Vincent Tassy